Page en cours de chargement

Electrofly  
BLACK OUT

* Dossiers en cours *
+ Les projets de la liste
+ Batteries
+ Conception
+ Moteurs
+ Réducteurs
+ Turbines
+ Variateurs
+ Chargeurs
+ Equipements divers
+ Modèles
+ Tours de main
 -  Pilotage
+ Divers

Les archives
+ Les projets de la liste
+ Les Batteries
+ La conception
+ Moteurs
+ Les variateurs
+ Notices de montage
+ Equipements divers
+ Modèles
+ Tours de main
+ Revues de presse
+ Divers

Visites

   visiteurs

   visiteurs en ligne


Pilotage - 2axes vs 3 axes en plaine

De la maniabilité en général et de l'attérrissage en particulier ...

Depuis longtemps je dis qu'à par pour la voltige (et aussi se faire plaisir à imiter du mieux possible le "réel"), je ne vois pas bien ce que le pilotage aux ailerons apporte en planeur de plaine
En tout cas piloter 3 axes n'apporte rien ou presque à la performance du vol
Mais bon "se faire plaisir" est immense…
Pierre-Yves


Salut,
Piloter un planeur en 3 axes te permet de mieux spiraler, notamment quand tu dois mettre les ailerons à contre
Eric


Désolé Eric ! Ca c'est de la théorie ..... je n'en crois pas un mot ... c'est de la théorie qui -malheureusement- sert à ostraciser les "pilotes de 2 axes" et à les considérer un peu comme des sous-hommes

La différence d'un planeur à ailerons avec un 2 axes c'est que le "2 axes" fait ça (l'équivalent des ailerons à contre c'est à dire l'augmentation de portance de l'aile la plus lente) tout seul par auto stabilité et peut-être un peu de dérapage intérieur ou extérieur .....

Quand on prend un planeur comme l'Elipsoïd (et je peux ajouter le Last Down
XXL) on se rend compte que sa géométrie est celle d'un 2 axes .... D’ailleurs c'est un planeur dont l'efficacité en roulis induit est 3 à 4 fois plus importante que celle "aux ailerons. Tous les bons planeurs de plaine que je connais (Depuis 35ans !?!!!) ont une géométrie à double dièdre ou similaire. C'est à dire une géométrie d'auto stabilité dans les vols en spirale.

Mais que celui qui peut assurer qu'il pilote un planeur modèle réduit avec le fil de laine au milieu me jette la première pierre.

Amitiés
Jean-Luc


Pierre-Yves :

Allez, je mets mon grain de sable dans cette discussion. J'aime personnellement beaucoup piloter en deux axes, et mon niveau de pilotage trois axes est moyen, mais j'y prends également beaucoup de plaisir. Néanmoins, je dois admettre que, comme beaucoup de pilotes du dimanche, je me fais un peu peur lorsque je suis trop près du sol et je trouve à cet égard le trois axes nettement plus rassurant, notamment dans la phase d'atterrissage.
En effet : avec des ailerons, on peut faire son dernier virage, précédant l'atterrissage, donc forcément à basse altitude, à plat ou presque, ce que je trouve nettement moins stressant qu'à forte inclinaison près du sol.


Salut,

2 axes ou 3 axes, le même rayon de virage doit toujours correspondre à la même inclinaison. Vouloir utiliser des ailerons pour réduire cette inclinaison sans élargir le virage, c'est risquer le déclenché avec des conséquences d'autant plus désastreuses qu'on est plus bas.

Ce qu'on oublie trop souvent, c'est qu'en phase d'atterrissage il ne faut JAMAIS être à la vitesse mini mais nettement au-dessus. Pour ma part j'utilise une condition de vol "atterrissage" avec un trim légèrement piqueur. JLB me reprendra peut-être, mais je crois que la vitesse conseillée en grandeur est de 1,3 x la vitesse mini.

On oublie aussi trop souvent qu'il ne faut jamais avoir une trajectoire qui conduise à un atterrissage en fin de virage. Il faut une ligne droite en finale, c'est la seule façon d'éviter les mauvaises surprises.

Guy R.


La vitesse d'approche est effectivement égale à la vitesse de décrochage * 1,3 (sur les avions de ligne c'est un minimum car on corrige en ajoutant en général la moitié de la composante du vent de face )

Patrick L


Pierre-Yves :
>En effet : avec des ailerons, on peut faire son dernier virage, précédant l'atterrissage, donc forcément à basse altitude, à plat ou presque.

C'est peut être moins stressant mais c'est beaucoup plus dangereux, car dans ce cas tu es en dérapage, et en dehors du fait que la vitesse de décrochage est augmentée ( un peu ) le décrochage lui même est plus méchant ( beaucoup ). Un décrochage dynamique dans ces conditions peut donner un joli déclenché.

>je trouve que l'on a nettement plus de défense en roulis dans la phase atterrissage, surtout si on se trouve sur un terrain avec une rangée d'arbres entraînant des turbulences traîtresses et/ou un terrain où il faut se poser vent de travers...

Là, je suis complètement d'accord avec toi et un deux axes dans les turbulences peut devenir incontrôlable; près du sol = crash!

Patrick L


Non, non c'est ça .... et en condition venteuses on pratique ainsi
donc la vitesse de "finale" étant connue on y rajoute la vitesse du vent estimée plus la moitié de la vitesse de la rafale (estimée ....) on fait ça lors de la vent arrière en jetant un œil à la biroute pour la mesure

En grandeur, le "refus" d'incliner le dernier virage (fondamentalement pour raisons psychologiques avec cette aile basse si près du sol) amène sans problème au départ en autorotation et au crash ....gamelle assurée

JLuc


Pierre-Yves :

Peut-être, pour ma part, ça ne m'est encore jamais arrivé, mais j'avoue que moi aussi j'ai une furieuse tendance à pousser fort en phase d'atterrissage, le spectre de la-gamelle-et-paf-le-planeur ne me quittant jamais lorsque je suis à moins de 10 m du sol....



Echanges collectés début mai 2005

pat


Date de création : 21/08/2005 @ 00:50
Dernière modification : 21/08/2005 @ 00:50
Catégorie : Pilotage
Page lue 12526 fois


Prévisualiser la page Prévisualiser la page     Imprimer la page Imprimer la page


react.gifRéactions à cet article


Réaction n°1 

par BricoDim le 14/09/2006 @ 01:33

Salut à tous,cool

je suis plutôt pour le 3 axes qui permet au moins d'installer la fonction AF à bon compteeek



******* Spécial ! *******

Recherche





Préférences

 Nombre de membres 237 membres


Utilisateurs en ligne

( personne )

^ Haut ^

FREE, la liberté n'a pas de prix !modelisme-com.jpg

  Site créé avec GuppY v4.5.17 © 2004-2005 - Licence Libre CeCILL

Document généré en 0.12 seconde